[MAJ2] Google officialise ses terminaux Pixel et Pixel XL #madebygoogle

-
-
-
[MAJ2] Google officialise ses terminaux Pixel et Pixel XL #madebygoogle

MAJ2 du 06/10/2016 : Voici une note supplémentaire qui a son intérêt à mon sens. En effet, la chose n'a pas été clairement dite pendant l'annonce mais Google ne garantit que deux ans de mises à jour pour ses terminaux ! Un peu juste, du moins si on compare le produit à l'iPhone, bénéficiant du même positionnement, et du fait que Google contrôle Android comme personne bien évidemment. Bon, il est vrai que si on se base sur la totalité des terminaux sous Android, ce n'est pas si mal, certains ne mettant d'ailleurs jamais à jour leur(s) appareil(s). Mais de la part de Google, ça peut être un peu frustrant, surtout vu le prix des deux appareils (de 759 à 1009€ selon la configuration). Ainsi d'ici octobre 2018... les téléphone ne seront plus mis à jour.


MAJ du 05/10/2016 : Histoire d'être le plus complet possible, nous aurions la confirmation que l'histoire "Nexus" serait bel et bien terminée. Débutée en 2010, et huit smartphone, deux tablettes et deux media players plus tard, cette gamme, qui n'a jamais connu une disponibilité globale, s'éteindrait presque officiellement. Du moins, Google dit n'avoir "aucun plan" à ce sujet, ce qui n'augure rien de bon, si on peut dire. Et pour en rajouter une couche, les nexus 5X et 6P ont été supprimés du Google Play Store. Mais si on réfléchit : si le destin de ces derniers modèles semblent scellé, le futur de terminaux avec un Android "pur" est assuré, que l'on nomme les prochains produits "Pixel", "Nexus" ou "Pamplemousse". L'idée reste la même. Le futur hardware sera marqué par le "Made By Google" ou ne sera pas, manifestement.


Sans grande surprise, Google a profité de son événement de ce mardi 4 octobre pour officialiser et lever le voile sur ses nouveaux smartphones. Exit les "Nexus", voici les "Pixel" (qui viennent naturellement reprendre le nom de la première tablette de Google sortie en début d'année : la Pixel C). Il s'agit des premiers modèles "maison" de la firme de Mountain View. Et il y a donc bien un modèle classique et une version XL, dont les différenciations se comptent sur les doigts d'une main. Voici le nouveau fleuron que l'entreprise compte bien mettre dans toutes les mains.

À peine la conférence "madebygoogle" a-t-elle commencée que Sundar Pichai, le PDG de Google, a officialisé ce que l'on supposait déjà : les fameux Pixel, marquant une forte rupture avec le passé et surtout les produits Nexus, reconnus jusqu'ici principalement comme des références pour les autres constructeurs, le système proposant jadis un version "propre" du système Android. Comme on pouvait l'imaginer, les produits ont été développés par HTC, mais le nom du constructeur n'a pas été évoqué une seule fois. Selon Google, il a été question ici de "proposer le meilleur d'Android [et ainsi] la meilleure expérience possible en mettant sous le même toit le développement hardware et software". Le message semble donc clair et légèrement plus offensif, on dira "compétitif", qu'à l'époque des Nexus. Les autres constructeurs tiers devront donc assurer à l'avenir, ce qui risque de nous offrir un beau spectacle, assurément. Dans la vidéo de présentation qui suit, Google insiste sur plusieurs élément dont le fait qu'il s'agit ici d'un "téléphone vraiment nouveau". Voici :

Du haut de gamme

0074

Visiblement, Google vise surtout le marché du haut de gamme avec ses nouveaux produits.Voici la fiche officielle concernant les spécifications du Pixel Phone :

Pixel

Ainsi, l'une des différences sera l'écran :

  • Un écran 5 pouces AMOLED pour le Google Pixel
  • Et toujours un AMOLED mais en 5,5 pouces pour le Google Pixel XL

La définition varie donc elle aussi :

  • 1920 x 1080 pixels pour le premier, pour une densité de 441 ppp
  • Et 2560 x 1440 pixels pour le second, pour une densité ici de 577 ppp

Et donc la batterie diffère également :

  • 2770 mAh pour le Pixel
  • Et 3450 mAh pour le Pixel XL

Sans savoir pour lequel on parle exactement, on assure une autonomie jusqu'à 7 heures avec une recharge, via Quick Charges 3.0, en à peine 15 minutes ! Et pour le reste, voici :

  • Un CPU Qualcomm Snapdragon 821 cadencé à 2,15 Ghz, avec certification Daydream, la plateforme VR de Google, et une mémoire de 4 GB de RAM
  • Le choix entre 32 ou 128 Go (sans extension microSD, malheureusement)
  • Un capteur photo signé Sony de 12 Mégapixels à l'arrière (le même que pour le Xiaomi Mi 5s et qualifié comme "le meilleur appareil photo" par la firme) et un autre, toujours conçu par Sony, permettant de monter jusqu'à 8 Mégapixels, soit le même que sur le Nexus 5, pour comparaison
  • De l'USB Type-C pour la connectique mais propose tout de même du jack 3,5 mm pour l'audio... Google n'ayant pas hésité à tacler son camarade Apple qui, lui, a décidé de le supprimer à partir de l'iPhone 7
  • Trois coloris : bleu, argent et noir, que l'on retrouve ci-dessous
  • Et, niveau OS, les deux appareils seront nativement sous Android 7.1 Nougat

Pixel3

Couleurs

Voici les trois coloris du Google Pixel (XL) dont la filiation avec un certain iPhone n'est pas anodine. L'arrière, par contre, est plus original, avec une partie en verre, un capteur d'empreintes sur le haut et le "G" de "Google" sur le bas.

Pixel6
Ici, il s'agit de l'une des fonctionnalités du capteur photo nommée "Smartburst". L'idée : prendre une série de photos et permettre à l'appareil d'en choisir la meilleure sans que l'utilisateur s'en rende compte. Pratique !

Restent encore, il est vrai, quelques autres différentes. Notamment le poids : 143 et 152 grammes. Et, donc, le format, forcément : 143.8 x 69.5 x 8.6 mm pour le premier et 154.7 x 75.7 x 8.6 pour le second. Enfin, le prix sera de 649 dollars pour le petit modèle et de 769 dollars pour la phablette - il restera donc à définir les prix pour chez nous ! -, et les précommandes ont débuté aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Canada mais aussi en Allemagne et en Australie. Dans tous les cas, Google promet une disponibilité pour fin octobre, soit pour dans pas longtemps au final.

Pixel5

Sur le plan software

Nougat

Ainsi, au niveau software, la gamme Pixel dépasse le LG V20 et propose donc la dernière version d'Android : 7.1 Nougat. De plus, le Pixel Phone est le premier terminal à intégrer nativement Google Assistant, remplaçant de Google Now, sur lequel nous reviendrons. Ce renouveau de l'intelligence artificielle est très important pour Google. En outre, Nexus Launcher devient, on s'en doute également, Pixel Launcher. Les changements sont jugés assez minime. On retrouvera, entre autres, un affichage (dans un cercle) des dossiers un peu différent, un tiroir d'applications plus discret qui apparaîtra via un slide de bas en haut ou encore un mode paysage. On notera que Google Duo est également préinstallé sur les téléphones. Ce logiciel, pour rappel, permet de passer des appels vidéo. On termina sur le fit que Google cherche vraiment à faciliter le passage à Android, et promet un assistant pour aider les gens à migrer d'iOS à Android.

launcher-nexus-2-light

Voici le rendu du Launcher qui avait fuité par le biais du fameux Evan Blass (EvLeaks) il y a quelques jours.

Et pour compléter...

035C000008482038-photo-huawei-ban

Et je profite de ce sujet pour mettre en exergue quelques secrets de fabrication... En effet, si on sait que Google a décidé de se mettre davantage en avant à propos de ces deux nouveaux terminaux, il s’agit tout de même d’un ouvrage assuré par le Taïwanais HTC. Mais saviez-vous que le contrat fut finalement obtenu par ce dernier car Huawei, pressenti à la base pour travailler avec Mountain View, a simplement refusé de s’y atteler. Au fait, au départ, la firme chinoise était d’accord de travailler sur le projet, mais c’était avant que les futurs Nexus deviennent des « Pixel ». En effet, le positionnement choisi par Google, marqué notamment par l’absence du logo du constructeur d'origine, n’a apparemment pas été apprécié par Huawei. Chose qu’on pourra difficilement leur reprocher. Ce dernier avait dans l'idée de pouvoir se refaire une place sur le marché US. Le pays n'avait pas eu accès au Nexus 6P - conçu par Huawei -, qui n'était alors vendu là-bas que sur le Google Play Store, puis Amazon. Bref, il a été difficile de connaître un grand succès là-bas pour ce terminal. On présume néanmoins un retour de Huawei avec le renouveau du Nexus 7, prévu normalement pour 2017, l'hypothétique "Pixel 3", qui devrait théoriquement inaugurer le projet Audromeda, cet hybride entre Android et Chrome OS.

Source : androidpolice.com , store.google.com

Les articles Mon Android sur votre fil d'actualités Facebook

Laisser un commentaire...