[MAJ] Google et son Android Things, une déclinaison pour les objets connectés

-
-
-
[MAJ] Google et son Android Things, une déclinaison pour les objets connectés

MAJ du 19/12/2016 : Entre autres, la société Qualcomm semble avoir annoncé un certain intérêt pour l'idée de Google en assurant une collaboration à venir au projet "afin de faciliter le développement rapide et évolutif " de l'Internet des Objets. Pour la firme, le souhait sera d'offrir aux développeurs des environnements de connectivité familiers (Wi-Fi, Bluetooth, etc.). Ne reste désormais plus qu'à ces développeurs de mettre leur main à la pâte.


Les objets connectés sont au centre des préoccupations hightechs et Google en prend pleine conscience. Alors, il ne s'agit pas réellement d'un nouvel OS, mais plutôt d'une remise à niveau d'une ancienne solution nommée "Brillo". Cette variante d'Android sera désormais appelée "Android Things", ce qui rendra la chose bien plus compréhensible, assurément. Cela s'accompagne d'un simplification de l'outil et d'un langage bien connu des développeurs puisqu'Android Things utilisera les mêmes outils qu'Android tout court.

Indéniablement, les objets connectés sont de plus en plus présents autour de nous. Si on se rappellera dernièrement que Google s'était déjà orienté dans cette direction, notamment au travers de sa solution Home, plus tôt encore, en janvier 2015, il était question d'un système d'exploitation dédié aux objets connectés portant le nom de Brillo. Si vous ne vous en rappelez pas, c'est parce que Brillo n'a pas rencontré le succès escompté. Selon The Verge qui nous parle de ce nouveau produit, "le rebranding [de Brillo en Android Things] marque l'apparition d'une mise à jour importante destinée à rendre le développement plus facile". C'est-à-dire ? En gros, les développeurs pourront se reposer sur leur expertise Android puisque les outils et langages seront sensiblement les mêmes.

brillo-weave-officiel
La plateforme Brillo annoncée en 2015.

Cela étant, à l'instar d'autres systèmes analogues, Android Things sera invisible la plupart du temps et ne servira qu'à faire communiquer des appareils entre eux et à gérer des tâches plus ou moins complexes. Google semble décidé à continuer à utiliser Weave, une plateforme de communication déjà utilisée à l'époque de Brillo l'année dernière. Nul doute qu'avec ce changement de nom Google prend encore plus au sérieux ce segment dont on devrait voir les premiers impacts dès l'imminente édition 2017 du CES de Las Vegas (prévu du 5 au 8 janvier). Pour terminer, nos confrères évoquent toute une panoplie d'accessoires variés, allant de l'imprimante, au four en passant par des ampoules ou des serrures. Il n'y a, pour ainsi dire, pas de limite.

Source : theverge.com

Les articles Mon Android sur votre fil d'actualités Facebook

Laisser un commentaire...